LEVICORPUS

Vivez l'aventure à Poudlard dans une autre époque, un autre temps, bien loin dans le passé.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Swallow your pride, tripped over your fragile ego. | Layne Kingston ; OVER.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

♠ MESSAGES : 22
♠ INSCRIPTION : 20/07/2010
♠ AGE : 24
♠ AVATAR : Aaron Johnson.
♠ COPYRIGHT : © baby gone.


You & Hogwarts
CITATION:: "l'avantage d'être intelligent, c'est qu'on peut faire l'idiot alors que l'inverse est totalement impossible." - Woody Allen.
YOUR KNOWLEDGES:
RP: OFF

MessageSujet: Swallow your pride, tripped over your fragile ego. | Layne Kingston ; OVER.   Mer 21 Juil - 15:42


Layne Matthew Kingston

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
« Feat . Aaron Johnson . »


    © baby gone.

    MORE ABOUT YOU

    ▬ manipulateur
    ▬ pessimiste
    ▬ bagarreur
    ▬ maladroit
    ▬ lunatique

      ▬ protecteur
      ▬ courageux
      ▬ diplomate
      ▬ souriant
      ▬ drôle (?)


    Identity

    ▬▬▬▬▬▬▬
    28.04.1960 A CANTERBURY, ANGLETERRE, R-U ANGLO-FRANCAISE 17 ANS MÊLÉ CÉLIBATAIRE


    Hogwarts

    ▬▬▬▬▬▬▬
    7IEME SERDAIGLE 91/100 ÉTUDE DES MOLDUS SAULE - PLUME DE PHOENIX - 33 CM HIBOU L'INDÉPENDANCE






Tell me more about your life

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
« . Once upon a time . »

Le vingt-huit avril mille neuf cent soixante.
La date à laquelle je suis né, dans un hôpital moldu de Canterbury, une ville au Nord-Est de Londres, en Angleterre. Il faisait plutôt beau ce-jour là et chaud, ce temps ne concordait pas vraiment avec la région et encore moins avec ma naissance d'ailleurs. En effet, car si une naissance apparaissait, une mort arriva. Oui, celle de ma mère. Elle est décédée en me mettant au monde, une belle mort non ? Qu'est ce que je raconte... Une mort ne peut pas être belle.




Bref, elle était d'origine française, et lui, lui, d'origine anglaise. Ils se sont rencontrés à Paris, la capitale de ce merveilleux pays qu'est la France. D'un pays encore en reconstruction naissait un amour flamboyant. Il, Allan Williams, était un employé au Ministère de la Magie, spécialisé dans la réglementation magique et quant à la jeune femme, Amélie DeLonge, elle travaillait en tant que secrétaire du Ministre de la Magie. Vous l'aurez compris, ils se sont de suite bien entendu. Un seul mot pour résumer et qualifier leur relation, la passion. Ils s'aimaient, tout le temps, tous les jours, à chaque seconde que Dieu faisait. Un beau tableau, visiblement "embellit" par son attente d'un enfant. N'aimant pas, par contre, les surprises tous les deux décidèrent de connaître le sexe de cet enfant. Une fille, cela sera une fille, c'était ce qu'ils souhaitaient, ils avaient déjà commencé à imaginer la chambre et les chaussettes rose bonbon... Perdu ! Le médecin leur annonça un garçon. Ils étaient légèrement déçus mais tant pis, au moins ils allaient avoir un enfant, c'est mieux que rien. Andrew, Tayler, Sean...Le choix était difficile et, finalement, il fut restreint à trois; Wayne, Mark et Travis. Le dernier, ils y avaient pensé, à cause ou grâce, au frère de la future maman, qu'elle adorait plus que tout. Bref, ils choisirent Wayne, cela faisait plus..."anglophone" et puis Allan Parker était un grand fan de l'équipe de Manchester donc bon... Voilà comment j'aurai pu obtenir mon nom. Oui, j'aurais "pu", parce que l'infirmière a eu une légère absence ou une crise de dyslexie et le "W" se transforma en "L". Et hop, une autre erreur, parmis tant d'autre me direz-vous. Je naquis Layne Matthew Williams, à Canterbury. Rien que d'écrire cela, j'en ai des frissons de dégoût dans le dos. Le couple venait d'y emmenénager il y a peu de temps. Car d'un commun accord, ils voulaient que leur enfant soit élevé comme un moldu et ne sache rien de la magie ou de son monde.

Plus je grandissais et plus je me rendais compte que je ne trouvais aucune considération aux yeux de celui qui m'avait aidé à me mettre au monde. J'avais beau obtenir de bons résultats, avoir un comportement exemplaire, il n'y avait rien mais vraiment rien à faire. D'ailleurs, il n'était quasiment jamais là alors bon, c'était mon oncle qui s'occupait de moi. Il faisait le déplacement de Dublin -une ville vraiment très proche du domaine familial-, jusqu'à Canterbury. Étant donné la distance, nous nous voyions que très rarement mais bon, cela suffisait. Lorsque nous étions ensemble, c'était vraiment génial, nous nous entendions vraiment bien, et ce qui nous rapprochais le plus, c'était notre passion commune pour la musique. Il était mélomane et moi, un simple gamin de neuf ans. Il m'apprit quelques rythmes à la batterie, des rifts à la guitare et du blues à la basse enfin bref, il essayait de me transmettre ce qu'il savait. Bizarrement, je me débrouillais assez bien et j'avais enfin trouvé quelqu'un pour qui j'existais. Lorsque mon géniteur revenait à la maison après une dure journée, je lui montrais ce que je savais faire et la seule chose qu'il savait faire, lui, c'était boire des bières dans son canapé, devant les matches de l'équipe de Manchester. Cela m'exaspérait, au plus haut point. Et, franc comme j'étais enfin surtout agacé, je ne manquais pas de le lui faire remarquer. Sa réponse ? Au début ridicule, un morceau de bois, qu'il pointait sur moi. J'étais surpris puis il s'est certainement souvenu de l'accord passé avec sa défunte épouse, il rangea cette espèce de vulgaire baguette. Ce fu pour le moins simple et marquant par la suite. Un bon coup de poing dans mon visage. Ce dernier s'excusa, il prétexta que je l'avais bien cherché et que dorénavant, le poids de mes mots devait être plus que rigoureusement surveillé. Cela n'eu pas l'effet escompté puis que je me renfermai alors sur moi même.

J'allais vers mes onze ans. Oui, j'étais jeune, des rêves plein la tête, comme rejoindre mon oncle, m'échapper de cet homme. J'étais jeune, mais j'avais un passé, déjà. Je me faisais, maintenant, frappé régulièrement par mon paternel que je ramassais avec l'aide d'un voisin, le plus clair du temps dans les bars, ivre mort. Alala, combien de fois ai-je pu penser le laisser là, se faire dépouiller par quelques inconnus, au moins il connaitrait la honte... Cruel ? Non, revanchard. C'est vrai, je savais très bien qu'il m'en voulait. Inutile de se voiler la face plus longtemps. Oui, il m'en voulait, il me tenait responsable de la mort de ma mère. Ce n'était pas vraiment mon géniteur qui me l'avait dit, plutôt tout l'alcool qu'il avait pu avoir dans le sang ce soir là. Je m'enfermais de suite dans ma chambre et je rêvais. Mon oncle avait eu vent de ce qui se passait. Un soir, une violente dispute éclata. Cette voix me semblait familière, agréable mais dans ce cas, elle était surtout pleine de haine et d'incompréhension. Après quelques jurons, insultes, un grand silence s'installa, je descendais alors, inquiet. Là, je vis mon oncle et celui que je n'appellerais jamais "père" se défier avec deux bouts de bois. L'ivrogne prononça une formule, c'était certainement une langue morte... Legi-je-sais-pas-quoi d'après mes souvenirs. Cela ne me fit rien, du moins sur le moment puisque, après plus rien, trou noir. Je me suis réveillé deux jours plus tard sans trop savoir ce qui s'était passé avec mon oncle à mon chevet. J'avais un énorme mal de tête et le moindre mouvement brusque ou trop rapide me rendait à nouveau malade. C'est ainsi que je pris conscience d'un monde que je ne connaissais pas, grâce à mon oncle.

Il m'expliqua que la rentrée était pour bientôt. Mais quelle rentrée ? J'avais troqué un ivrogne pour un illuminé, génial ! Un monde de fou, voilà exactement dans quoi je venais de mettre les pieds. Sceptique ? Oui, je l'avoue, tant que je ne vois pas, je doute. Et c'est ainsi que deux semaines avant la "rentrée", il m'emmena dans un endroit bizarre. Chemin de traverse. Une rue où tout le monde pouvait trouver tout n'importe quoi. Veste noire et chapeau pointu, cela ressemblait plus à une caricature qu'autre chose d'un livre de...sorcier. Mon esprit vif légendaire se posa une question. Rentrée pour quoi ? J'amusai mon oncle avec mes questions et particulièrement celle-ci. Le nom de "Poudlard" fut placé, c'était une école de magie enfin de sorcellerie qui accueillait les enfants dès l'âge de onze ans, jusqu'à dix-huit ans. J'allais y être placé, car d'après lui, ma place n'était pas dans le monde Moldu. Encore un mot étrange... J'ai bien fait de ne pas les compter au début. Maintenant plus rien ne m'étonne. Nous étions chez Ollivander, marchand de bouts de bois enfin non, de baguettes. La première eu une conséquence désastreuse, des papiers volèrent, tout comme les cheveux de ce vieil Ollivander. Baguette en poche, ainsi que mes livres, j'étais paré à une rentrée dans un nouveau monde. Je sentais qu'une nouvelle vie s'offrait à moi, certainement non, sûrement meilleure que les années passées dans ce monde de "moldu". Et qui dit nouvelle vie dit nouvelle identité. Maintenant, je m'appelle Layne, comme avant, mais mon nom que j'ai pris est celui de mon oncle, Kingston. Layne Matthew Kingston, j'avais alors onze ans et depuis peu, musicien et sorcier en herbe. Oui, c'est moi, il n'y a rien à savoir de plus que cette petite descrption de ma petite personne. Je n'aime pas m'attarder sur mon passé parce que, un, c'est ennuyant de raconter sa vie et deuxièmement, je le laisse derrière moi, pour pouvoir aller de l'avant sur de nouvelles bases.





Fini pour l'introduction, maintenant c'est la septième année, la fin d'un cycle et le début d'un autre. Je n'ai pas vraiment changé, mentalement bien sûr. Quoiqu'un peu plus mature et idiot à la fois... Je dois toujours maîtriser l'occlumancie mais bon, mon "professeur" je ne le vois pas très souvent... Alala mon oncle me manque déjà. L'indépendance, comme j'aime ce sentiment de liberté, de n'appartenir à aucun groupe. Par là, j'entends les différents clans qui déchirent cette école qui m'est si chère désormais. Au moins, tant que je n'en sais pas plus et qu'on laisse ceux que j'aime tranquille, je reste dans mon coin. Et oui, tant que je n'ai pas de raisons apparentes pour rejoindre un des clans, groupes, fin leur truc du genre, en dehors de la maison Serdaigle, je n'appartiens à rien ni personne. Assez écrit pour la journée, une après-midi plus qu'ensoleillée me tend les bras.



Behind the computer

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
« . Who are you really ? . »

silly nerd 16 ans top site obession amazing un maximum pendant les vacances et 3/7 pendant les cours VU PAR SIRIUS

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♠ MESSAGES : 68
♠ INSCRIPTION : 04/06/2010
♠ AGE : 28
♠ AVATAR : Sorting Hat
♠ COPYRIGHT : Hogwarts, la malédiction de faust


You & Hogwarts
CITATION:: Je n'suis pas d'une beauté suprême
YOUR KNOWLEDGES:
RP: OFF

MessageSujet: Re: Swallow your pride, tripped over your fragile ego. | Layne Kingston ; OVER.   Mer 21 Juil - 16:12


Encore une fois, merci de ton inscription Smile
Tout est correct, je te souhaite donc la bienvenue chez les


♠️ Ravenclaw ♠️


Tu peux donc faire toutes tes demandes de liens, de sujet et autres. Je te souhaite un bon jeu parmi nous et à très vite sur le forum Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://liberacorpus.forum-actif.net

♠ MESSAGES : 22
♠ INSCRIPTION : 20/07/2010
♠ AGE : 24
♠ AVATAR : Aaron Johnson.
♠ COPYRIGHT : © baby gone.


You & Hogwarts
CITATION:: "l'avantage d'être intelligent, c'est qu'on peut faire l'idiot alors que l'inverse est totalement impossible." - Woody Allen.
YOUR KNOWLEDGES:
RP: OFF

MessageSujet: Re: Swallow your pride, tripped over your fragile ego. | Layne Kingston ; OVER.   Mer 21 Juil - 16:13

Merci beaucoup Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Swallow your pride, tripped over your fragile ego. | Layne Kingston ; OVER.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Swallow your pride, tripped over your fragile ego. | Layne Kingston ; OVER.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEVICORPUS :: CHAPITRE DEUX; Bienvenue jeune sorcier ! :: ▬ The Sorting Hat ▬ :: » Elèves répartis-