LEVICORPUS

Vivez l'aventure à Poudlard dans une autre époque, un autre temps, bien loin dans le passé.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un peu de solitude [PV LARSSINA]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

♠ MESSAGES : 33
♠ INSCRIPTION : 22/07/2010
♠ AGE : 27
♠ AVATAR : Rachel Hurd Wood
♠ COPYRIGHT : lj


You & Hogwarts
CITATION::
YOUR KNOWLEDGES:
RP: ON

MessageSujet: Un peu de solitude [PV LARSSINA]   Jeu 22 Juil - 19:06

    Que la journée lui semblait longue, un peu trop à son goût. D'habitude le fait de se rendre en cours la rendait plus qu'heureuse, mais aujourd'hui, quelque chose faisait qu'elle préférerait rester au fond de son lit à ne rien faire. Elle espérait seulement que ce n'était pas James qui commençait à lui déteindre dessus sinon, il faudrait qu'elle commence a mettre les points sur les i. Là, Lily avait deux heures de libre et elle voulait en profiter pour se retrouver un peu seule et réfléchir a tout ce qui était en train de ce passer dans sa vie ou encore dans le monde qui l'entourait. Tout était en train de changer et cela la terrifiait plus qu'elle ne voulait bien l'avouer. Après tout, elle fait partie de la maison du courage et elle n'était pas du genre à s'enfuir en courant quand un obstacle se profilait sur son chemin. Les attaques continuaient à faire rage à l'extérieur de Poudlard, touchant le monde magique comme celui des moldus et elle ne pouvait s'empêcher d'avoir peur pour sa famille. Ils n'avaient rien à voir là-dedans. Deux semaines après la rentrée, son père lui avait envoyer une lettre pour lui dire que sa mère avait fait un nouveau malaise et qu'elle avait été hospitalisée d'urgence, pour son bien être. Il essayait de la protéger, mais qui ne savait pas que le cancer était une maladie destructrice et qu'il était difficile de s'en relever ? Elle n'en avait parler à personne, même si ses amis étaient au courant de ce qui arrivait à sa mère, elle ne voulait pas voir la pitié ou encore la peine dans leurs yeux. C'était déjà assez dure comme cela pour elle de se trouver loin de sa mère, de savoir qu'elle était certainement en train de souffrir. Ce n'était vraiment pas son jour aujourd'hui et elle aimerait déjà être sous ses couvertures ou pourquoi pas en compagnie de James pour oublier pendant quelques instants. Alors qu'elle allait tourner au détour d'un des nombreux couloirs du château, Lily se prit les pieds dans la statue qui se trouvait là et se retrouva sur le sol.

    - Par la barbe de Merlin...

    Des noms d'oiseaux bien moins doux étaient prêt à quitter la bouche de la jeune rousse qui soupira avant de se coller contre le mur. Alors qu'elle regardait autour d'elle, son regard se posa sur l'une des portes à proximité et elle comprit qu'elle se trouvait au troisième étage. Elle avait descendu plusieurs étages sans même s'en rendre compte, une chance qu'elle ne soit pas tomber avant. Se redressant avec autant de grâce qu'un géant, Lily se dirigea vers la porte qui avait attirer son attention et actionna la clenche avant de rentrer dans la pièce. C'était la salle des Trophées, elle n'y avait jamais vraiment mit les pieds, sauf une fois avec son petit-ami qui voulait lui montrer la gloire des Gryffondor. Le Quidditch ou tout autre sport n'avait jamais été sa tasse de thé, mais elle était une fervente supportrice et ne raterait un match pour rien au monde. Même si pour cela elle devait supporter les regards meurtriers des fans de James. Toutes ces coupes, médailles et récompenses étaient la preuve que depuis des générations des centaines de sorciers étaient passer entre ces murs. Elle avait un peu de mal à se dire que McGonagall ainsi que Dumbledore avaient été élève avant elle ici, non, c'était trop bizarre. Alors qu'elle regardait attentivement chaque coupe dans les vitrines, son regard se stoppa sur celle que les Gryffondor avait gagner l'année dernière lors de la finale de Quidditch. Match mémorable à ses yeux et c'est a cette époque qu'elle avait commencer à ressentir plus que de l'amitié pour James. La vie pouvait vraiment être étrange par moment. Déjà que c'était difficile dans le monde normal, alors avec en plus des pouvoirs, ce n'était pas une partie de plaisir.


Dernière édition par Lily E. Evans le Ven 23 Juil - 15:11, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♠ MESSAGES : 11
♠ INSCRIPTION : 22/07/2010
♠ AVATAR : Olga Kurylenko
♠ COPYRIGHT : Psychadelya


You & Hogwarts
CITATION:: "I wonder where these dreams go."
YOUR KNOWLEDGES:
RP:

MessageSujet: Re: Un peu de solitude [PV LARSSINA]   Ven 23 Juil - 13:18

    La normalité était une notion ma foi bancale dans un monde où il n’y avait que des différences. Et différents par ailleurs. Le parc semblait être devenu un terrain de jeu où Alliance et Ligue se livraient une lutte enfantine à coup d’insultes et de sortilèges plus ou moins efficaces. Si Larssina était présente sur les lieux, c’était pour être au calme à la base. Avant que cette bande de dégénérés ne se pointe, l’adolescente était assise sur la branche d’un arbre assez épais, en train de lire un roman sorcier. Une histoire absolument passionnante sur un homme qui se retrouvait privé de ses pouvoirs et dont la propre famille essayait de le lyncher pour ça, alors que ce n’était totalement pas de sa faute. Ne pas appartenir au moule semblait un crime assez grave, par les temps qui courraient. Bah, la verte et argent ne s’en souciait guère, de tout ça. Par contre, qu’on l’empêche de lire tranquillement était bien plus pénible. N’ignorant pas que jamais elle ne réussirait à leur dire d’aller voir ailleurs, l’agile Slytherin descendit de l’arbre, en sautant plus ou moins gracieusement, moins que plus en fait et soupira. Ne devaient-ils pas être en cours tous ses gamins qui se criaient après ? Visiblement, non. L’adolescente, elle, avait subit la torture de ses options plus tôt dans la journée et elle était totalement libre à présent. Quoique c’était l’année des Buses… Hm, elle avait encore du temps pour y penser. Beaucoup de temps. En Mai, elle se sentirait sans doute idiote de ne pas avoir travaillé mais bon, en tant que petit génie, Larssina n’avait aucun mal à rapidement rattraper, et même dépasser ses camarades.

    Après avoir jeter un coup d’œil dans les élèves pour vérifier que son cher et bien-aimé frère était en cours, elle contourna les élèves pour regagner le château. Croiser l’ainé des enfants Clound aurait été pénible sachant qu’elle était actuellement habillée comme un garçon, avec un vieil uniforme à son frangin et que ce dernier n’aurait pas apprécier. Mais grimper dans un arbre ou courir avec une jupe n’était vraiment pas simple. Et puis être féminine, ça ne l’intéressait pas encore. La jeune fille faisait plus qu’androgyne, avec ses cheveux courts et sa poitrine peu développée, mais sa voix restait celle d’une adolescente. Et c’était tant mieux. De toute manière, avec son mètre soixante et ses traits fins, elle était sûre que jamais personne ne la confondrait avec un individu de sexe masculin. Bon, son roman à la main, elle se mit à arpenter les couloirs, à la recherche d’une source de calme. Source qui semblait difficile à trouver au sein du château. La Serpentarde tomba alors, à force de marcher, devant une salle qui n’était généralement pas utilisée. Sincèrement, qui allait venir admirer des trophées pendant des heures ? Ce n’était que des morceaux de ferraille sans importance.

    Lorsqu’elle entra, la jeune fille ne porta pas la moindre attention sur ce qui l’entourait. Ce ne fut qu’une fois au centre de la pièce qu’elle réalisa qu’une autre personne était présente. Fantastique. Bien joué Clound. Ça allait lui apprendre à entrer sans regarder. Sa première idée fut de demander à l’autre personne de dégager. Sauf qu’elle savait qui s’était. Une personnalité ma foi importante en ce moment. Et s’attirer des ennuis inutilement ne servait à rien. Un soupir passa les lèvres de celle qui portait une cravate verte et argent.

    « Hey. »

    Elle se retint de l’appeler par son nom de famille, comme elle le faisait avec les gens d’habitude. L’autre ne la connaissait sans doute pas. De toute manière, Larssina n’avait pas envie de faire connaissance. C’est pour cela qu’elle garda ses distances, soit cinq bons mètres. C’était le minimum. Pour bien montrer qu’elle n’avait aucune mauvaise intention, enfin sa neutralité l’empêchait de les exprimer à voix haute, la plus jeune laissa sa baguette à sa place, n’ayant pas spécialement envie de la sortir pour l’instant. Son livre dans une main, elle posa l’autre sur sa propre hanche avec une moue perplexe, étant habituée à afficher certaines de ses émotions sur son visage. En tout cas, niveau engagement de conversation, on avait déjà vu mieux. Mais bon, il ne fallait pas non plus demander à deux personnes de maisons ennemies de se saluer comme les meilleures amies du monde, hein. Bon, maintenant restait à savoir qui allait rester et qui allait partir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♠ MESSAGES : 33
♠ INSCRIPTION : 22/07/2010
♠ AGE : 27
♠ AVATAR : Rachel Hurd Wood
♠ COPYRIGHT : lj


You & Hogwarts
CITATION::
YOUR KNOWLEDGES:
RP: ON

MessageSujet: Re: Un peu de solitude [PV LARSSINA]   Ven 23 Juil - 13:56

    En jetant un coup d'œil par la fenêtre en passant devant, Lily remarqua un groupe d'élèves dans le Parc qui était en train de ce chercher et cela devait sûrement être de la meilleure des manières. Les insultes ainsi que les coups bas étaient plus que monnaie courante dans les couloirs de Poudlard depuis quelques temps maintenant et personne ne cherchait à calmer les choses. Est-ce que cela servirait à quelque chose ? Elle n'en était pas réellement certaine, puis de toute façon, cela finirait bien un jour ou l'autre. Bien entendu, il y aurait des perdants ainsi que des gagnants, mais ce qu'elle espérait le plus soit que la paix règne enfin. Quand elle avait mit les pieds pour la première fois dans le monde magique, elle avait naïvement cru que tout allait être simple, il aurait mieux valu qu'elle s'enfonce sa baguette dans l'œil. C'était comme dans le monde réel, la guerre était présente partout. La jeune femme n'était pas du genre pacifiste, non, mais elle ne comprenait pas les hommes qui voulaient avoir un pouvoir absolu. Il tuait et ne ressentait aucune peine, aucun remord. Soupirant, elle détourna les yeux et laissa à nouveau ses yeux glisser sur les nombreuses vitrines autour d'elle. Ce lieu reflétait à ses yeux les heures de bonheur de centaines de personnes et de joie des quatre maisons, mais aujourd'hui, qui se souciait encore de ce genre de chose. Les gens n'attendent qu'une chose de la vie, réussir tout en ce moquant de ce qu'ils doivent faire pour y arriver. Le bruit de la porte ne l'arracha même pas à ses pensées et elle jeta un vague regard à la jeune fille avant de continuer à avancer doucement. Elle n'avait certainement pas envie d'engager la conversation, après tout, cela ne servait plus vraiment à grand chose en c'est temps noir.

    « Hey. »

    Lily n'était pas vraiment du genre à être impoli, mais là, elle redressa juste un peu la tête pour croiser le regard de la verte et argent qui se trouvait à quelques mètres. Celle-ci était rester a une distance tout ce qu'il y a de plus raisonnable entre deux membres venant des deux maisons ennemis. Un petit sourire se peignit sur ses lèvres alors qu'elle prenait conscience de ses pensées. Sirius commençait sérieusement a déteindre sur elle et ce n'était pas vraiment une très bonne chose pour elle. Être comme lui n'était pas vraiment ce qu'elle attendait. Elle n'avait rien contre les Serpentards en général, son ancien meilleur ami faisait même partie de cette maison et elle n'était pas vraiment du genre à les chercher en duel. Bien entendu, pendant les séances du duel, elle ne se laissait pas faire et surtout pas devant un membre venant de cette maison. Le fait que la plupart d'entre eux la considèrent comme une moins que rien lui donnait envie de leur prouver le contraire, de montrer qu'une née moldue est capable du meilleur. Après tout, n'était-elle pas l'une des meilleures élèves de Poudlard ? Sa camarade n'avait toujours pas bouger de place et après quelques secondes à l'observer, elle se demanda qui elle pouvait bien être. Lily l'avait déjà croiser dans les couloirs, mais elle n'avait jamais vraiment chercher à savoir qui elle était. Toutefois, un jour elle l'avait croiser avec Irwin Cloud avec qui elle avait quelques cours en commun et qui était lui aussi chez les Serpentards. Prenant sa bonne éducation en main, elle mit un petit sourire sur ses lèvres avant de prendre la parole.

    - Salut... Tu ne devrais pas être en cours ?

    Devoir de Préfète-en-Chef oblige, elle se devait de savoir si oui ou non un élève devait être en cours ou non, le fait de connaître la plupart des emplois du temps par cœur l'aidait beaucoup dans sa tâche. Elle n'était pas non plus du genre implacable, mais sécher un cours n'était pas quelque chose qu'elle appréciait. Bien entendu, Lily faisait tout de même quelques exceptions et plus particulièrement avec les Maraudeurs quand ceux-ci avaient une "affaire" à régler. Cela devait être important, car si elle apprenait que c'était pour une blague, ils finissaient par le payer très cher. Surtout son cher et tendre petit-ami. C'était tellement marrant de le voir se décomposer littéralement quand elle lui annonçait qu'il n'aurait plus le droit de la toucher pendant une certaine période. De plus, cela faisait bien rire ses amis. La meilleure chose à faire dans ce genre de moment était d'essayer de vivre normalement, mais ce n'était jamais facile quand on voyait presque chaque jour un camarade apprendre le décès d'un membre de sa famille. Si cela devait arriver que ce soit à ses parents ou a sa sœur, elle s'en voudrait jusqu'à la fin de sa vie, après tout, se serait très certainement de sa faute. Déjà que Pétunia la considérait comme un monstre. Littéralement. Attendant que la jeune femme réponse, elle continua a regarder attentivement les divers trophées contenu dans la vitrine se trouvant au fond de la pièce. Elle n'avait jamais réellement jeter un coup d'œil dans celle-ci et son regard fut attirer par une petite médaille portant le nom de Potter, certainement un membre de la famille de James. Il fallait bien avouer que la notoriété de sa famille n'était plus à faire dans le monde la magie. Cela ne devait pas être tout les jours facile, tout comme pour Sirius et sa famille. Mais celui qu'elle plaignait le plus était certainement Remus, avec le lourd secret qu'il portait depuis son enfance, ce n'était pas une partie de plaisir. Une fois son inspection fini, elle se retourna vers la jeune brune qui était toujours à la même place, cela lui fit prendre conscience qu'elle n'avait pas envie de bouger.

    - Je n'ai pas l'intention de quitter cette pièce, donc si tu as envie de tranquillité pour lire ou faire je ne sais quoi, tu devrais te trouver une autre salle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♠ MESSAGES : 11
♠ INSCRIPTION : 22/07/2010
♠ AVATAR : Olga Kurylenko
♠ COPYRIGHT : Psychadelya


You & Hogwarts
CITATION:: "I wonder where these dreams go."
YOUR KNOWLEDGES:
RP:

MessageSujet: Re: Un peu de solitude [PV LARSSINA]   Ven 23 Juil - 15:06

    Pas d’agression violente sur sa personne était déjà un bon départ. La jeune Serpentard connaissait suffisamment Evans de réputation pour savoir que cette dernière avait bien moins le sang chaud que les Maraudeurs, ou Irwin. Son cher frère qui s’appliquait avec une telle dévotion à semer la pagaille au sein de l’école en se battant sans raison valable. Elle se retint de soupirer de nouveau, se disant que deux fois en cinq minutes ça risquait de faire beaucoup. Et puis, Larssina avait beau ne pas se soucier plus que ça de l’impression qu’elle donnait aux gens, elle essayait toujours d’être un minimum polie. Essayait. Ca ne marchait pas à tous les coups. Surtout lorsque des gens tentaient de se mêler de ses affaires. Pourtant, la question de la préfète-en-chef posa ne la dérangea pas plus que ça. Après tout, cela prouvait au moins qu’on ne l’avait pas nommée pour rien et qu’elle avait l’instinct de vérifier que les règles étaient bien suivies. Durant quelques secondes, l’adolescente se demanda comme Evans arrivait à survivre avec les Maraudeurs, qui considéraient assez souvent les règles comme décoratives. D’un autre côté, avec le conflit au sein de l’école, la plupart des élèves commençaient à faire de même en ne passant qu’à se battre en négligeant leurs études. Larssina n’avait pas ce problème. Premièrement parce que son intérêt pour les cours était tout de même assez élevé et ensuite parce qu’elle ne se souciait pas d’étrangler un rouge et or dans son sommeil pour se faire bien voir.

    « Mes options sont situées dans la mâtinée. Je n’ai rien après en ce jour. »

    Sa façon de parler était un brin trop recherchée et elle se mordit la langue quelques secondes. Certes, s’exprimer ainsi était normal, pour ne pas dire vital, chez elle mais ici ça n’importait rien. Enfin, cela était un avantage en cours et on la félicitait souvent pour son écriture tout aussi recherchée que sa parole dans ses devoirs. Mais avec les adolescents, ça ne passait pas souvent bien. Oh, et puis c’était sa personnalité tout de même ! Pas d’être polie mais juste de parler comme elle le souhaitait quand elle le souhaitait. Et puis, ce n’était pas de sa faute si elle avait été conditionnée à bien s’exprimer. Après tout, lorsqu’on vous frappe sur les doigts avec une règle en fer jusqu’à ce que vous cessiez de faire des erreurs, ça doit bien finir par rentrer. Bon, il était vrai que cela lui donnait une image arrogante. Mais ça, ne serait-ce que la blason orné d’un serpent sur sa chemise amenait à le penser. Les Serpentards n’étaient pas des enfants de cœur et tous le savaient. Larssina pouvait juste avoir le mérite d’être un brin plus neutre et moins manipulée que la moyenne. Même si elle n’aima pas se faire dire, bien que de façon assez polie, pour quelqu’un qui était techniquement son ennemi, de dégager. Ce qu’il fallait savoir c’était que la jeune fille était orgueilleuse. Et le dit-orgueil n’aimait pas recevoir des ordres. Elle s’en accommodait plutôt bien avec ses professeurs. Cependant, c’était en majorité pour éviter de se faire massacrer par son père durant les vacances. D’ailleurs, malgré l’importance des réunions de famille barbantes, la verte et argent songeait à ne pas s’y rendre cette année. D’un autre côté, rester au milieu d’une bande de kamikazes violents souhaitant s’écraser les uns les autres ne paraissait guère mieux. Un élan d’hésitation passa dans l’esprit de Larssina et aller s’écraser dans un coin. Une Clound n’hésitait pas, une Clound agissait ! Fière de sa pensée, malgré l’intérêt très limité qu’elle portait à sa chère famille, la jeune fille répliqua donc, sur un ton tranchant mais dénué d’agressivité. Hors de question de faire de la provocation inutile.

    « Je n’en ai point envie. Plutôt rester ici que de supporter les enfantillages des idiots qui se trouvent dehors. »


    Et, sans rien ajouter, la demoiselle habillée en garçon alla s’asseoir dans un coin. Croisant les jambes pour être en tailleurs, elle ouvrit de nouveau son livre, à la page exacte où elle avait été forcée de s’arrêter à cause de la mini-bataille extérieure. Il était évident que si Larssina avait été membre de l’Alliance, elle n’aurait pas hésité à aller dehors et à sortir sa baguette pour balancer quelques gamins auprès du calamar géant en les faisant planer. Ou plutôt voler puis chuter du plus haut possible. Là, on avait plutôt une personne agacée qui cherchait enfin une oasis de calme ou se poser pendant un long moment. Et hors de question qu’on la déloge. Quoique, si Evans commençait à lui balancer des sorts à la figure, elle aurait sans doute à fuir ou à riposter. Meilleure en gymnastique qu’en duel sorcier, la première solution lui conviendrait sans doute mieux. Et qu’importe le fait de mettre en péril l’honneur familial en fuyant. Il valait mieux ça que de se retrouver avec des furoncles ou une tête de crapaud.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♠ MESSAGES : 33
♠ INSCRIPTION : 22/07/2010
♠ AGE : 27
♠ AVATAR : Rachel Hurd Wood
♠ COPYRIGHT : lj


You & Hogwarts
CITATION::
YOUR KNOWLEDGES:
RP: ON

MessageSujet: Re: Un peu de solitude [PV LARSSINA]   Ven 23 Juil - 15:36

    Options situées dans la matinée, cela voulait donc dire qu'elle était en cinquième année tout comme Jane qui depuis quelques temps était la protégée de Sirius. Elle n'avait jamais vu le jeune homme réagir de cette manière avec son frère, il portait une attention spéciale a la Poufsouffle ainsi qu'à ses fréquentations. Il n'était pas comme cela avec Regulus et ça la peinait un peu, surtout dans des moments pareils. Bien entendu leur famille ne faisait rien pour que les choses ce passe bien entre eux, mais ils pourraient surpasser cela et essayer de garder un lien. Mais bon, ce n'était pas à elle d'avoir ce genre de pensée quand on savait qu'avec sa sœur tout était en train de s'écrouler. Pétunia avait tellement changer depuis les dernières vacances de Noël, surtout depuis qu'elle fréquentait un dénommé Vernon Dursley qui avait effrayer Lily. Il n'était pas très grand et avait une corpulence qui aurait pu faire blêmir sa grande-tante Rose qui elle même avait un petit problème de sur poid, tout du moins après elle. D'après la jeune femme, sa sœur aurait pu trouver beaucoup mieux, mais elles ne prenaient même plus le temps de se parler et encore moins de passer du temps ensemble. Cela lui brisait le cœur, surtout quand elle repensait au long moment qu'elles passaient ensemble pendant leur enfance, avant que la magie ne fasse son apparition dans son existence. Tout aurait été plus facile si elle en avait été dépourvue ou si Tunia en avait eu. La jalousie avait ronger sa sœur, surtout que leur parents était plus que fier que l'une de leur enfant soit une sorcière. Passant une main dans sa chevelure de feu, elle s'installa sur le rebord de la fenêtre et regarda un peu plus attentivement la jeune femme qui se trouvait toujours à quelques mètres d'elle. Celle-ci portait un uniforme de garçon, ce qui lui aurait normalement valu les réprimandes de la jeune Préfète, mais aujourd'hui elle pouvait laisser passer. Après tout, il y avait déjà assez à faire avec les chamailleries quasi constante qui avaient lieu presque chaque jour dans l'enceinte du château.

    - Bien, je préfère cela que devoir te sermonner sur l'importance des cours... Beaucoup prendre cela comme un affront et il y en a déjà assez en ce lieu.

    C'était vrai que depuis quelques temps, plusieurs préfets assez mal attentionnés faisaient en sorte de réprimander les élèves des maisons ennemies et cela juste pour le plaisir. Heureusement elle n'était pas comme cela et son homologue masculin, non plus, enfin pas devant elle en tout cas. S'adossant au carreau, elle jeta un coup d'œil dans le Parc où le Professeur McGonagall était en train d'essayer de rétablir l'ordre en compagnie d'un de ses collègues qui retenait un troisième ou quatrième année. Il avait l'air déchaîné et il allait certainement en payer les conséquences. Soupirant, elle reporta son attention sur la jeune femme qui lui avait lancer qu'elle n'avait pas l'intention de quitter la tranquillité de la salle des Trophées et elle pouvait la comprendre. Un petit rire passa ses lèvres quand la fin de la phrase passa dans ses oreilles. Des enfantillages, voilà ce que c'était, parce que cette guerre pour le moment n'était pas encore la leur. Alors, pourquoi faisait-elle partie de la Ligue ? Car c'était tout simplement dans ses convictions et qu'elle ne pouvait pas rester inactive a tranquillement attendre de se retrouver dehors sans plus de connaissances.

    - Tu as raison, il y a vraiment des gamins dans cette école... Se battre tout les jours ne leur suffit plus, je me demande comment cela va ce finir... Je ne me suis pas présentée, je suis Lily Evans.

    Elle ne savait pas réellement pourquoi elle avait réouvert la bouche, elle qui n'avait pas envie de parler quelques minutes auparavant. Mais c'est vrai qu'il était un peu dur pour Lily de ne pas parler pendant un certain temps, surtout quand il y avait quelqu'un a proximité et cela même si elle ne le connaissait ni d'Ève, ni d'Adam. On ne se refait pas, surtout qu'avec Mary et Alice, parler était leur fort. Elles avaient toujours quelque chose à se dire. Mary sur ses petits jeux avec Sirius, Alice sur son béguin plus qu'évident pour Franck Londubat et elle sur James. Les garçons, leur principal centre d'intérêt, même si ce n'était pas encore vraiment le cas pour elle l'année dernière. Reprenant contenance, elle vit que la jeune Serpentard s'était assisse en tailleur et lisait attentivement un livre.

    - Qu'est-ce que tu lit ? Enfin, si ce n'est pas indiscret bien sur... Si tu ne répond pas, je comprendrais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♠ MESSAGES : 11
♠ INSCRIPTION : 22/07/2010
♠ AVATAR : Olga Kurylenko
♠ COPYRIGHT : Psychadelya


You & Hogwarts
CITATION:: "I wonder where these dreams go."
YOUR KNOWLEDGES:
RP:

MessageSujet: Re: Un peu de solitude [PV LARSSINA]   Ven 23 Juil - 16:39

    L’histoire des préfets qui se servaient de leur pouvoir pour s’en prendre aux autres lui était parvenue quelques semaines plus tôt. La jeune fille avait trouvé cela d’une stupidité déconcertante. Certes, elle-même avouait que cela pouvait être profitable pour un des deux groupes rivaux mais, au final, c’était surtout la preuve d’un manque flagrant d’honneur. L’adolescente se fichait pas mal des gens qui n’étaient pas de sa maison mais les verts et argents étaient, pour la plupart, de familles qui mettaient l’honneur en avant à tout instant. Et attaquer quelqu’un comme un lâche n’était pas digne d’un Serpentard. Pour parler sincèrement, Larssina n’ignorait pas que la plupart des élèves de sa maison étaient vils et qu’ils ne se préoccupaient pas le moins du monde de ce genre de règle de morale. C’était d’ailleurs pour cela qu’elle en méprisait certains. Où est l’utilité d’afficher sa fierté d’appartenir à telle ou telle grande famille si l’on est incapable d’en suivre les préceptes ? Irwin était le parfait exemple de cela. Sauf que la jeune fille ne le jugeait pas avec autant de sévérité que les autres. Certes, c’était un abruti de première qui finirait sans doute tué par un ennemi dans quelques années. Ce n’était pas non plus le meilleur frère au monde. Et les liens du sang n’étaient pas ce qu’il y avait de plus important. Pourtant, il s’agissait de son frère ainé et, pour cette simple raison, même si elle le critiquait en permanence, la cadette de leur famille possédait encore un brin d’affection pour lui. Sans doute plus qu’envers leur jeune sœur. Larssina et Elizabeth n’avaient jamais été proches de toute manière. Et ce n’était pas aujourd’hui que ça allait changer. Irwin, lui, avait un semblant de cervelle, au moins.

    Des cris de plainte venant du dehors lui firent redresser la tête et elle se rendit compte, tout en écoutant Evans parler, que les jeunes gens dehors étaient visiblement en train de se faire réprimander par un de leur professeur. Ce qui ne semblait pas vraiment les calmer puisque le bruit parvenait aussi haut. Ils devaient vraiment hurler en bas. Des sales gosses. La plupart des nouvelles recrues de l’Alliance étaient jeunes à présent. Beaucoup trop. Larssina avait l’impression que cela n’importait pas, qu’il fallait juste avoir le plus d’adhérents possible. L’union fait la force mais laisser des gamins sans la moindre expérience traîner dans les pattes de personnes expérimentées n’était pas très intelligent. Un de ces quatre, il y allait y avoir un mort. Larssina serait par ailleurs ravie de pouvoir passer derrière son frère et lui souffler à l’oreille un ‘Je t’avais prévenu~’ des plus sordides. Visiblement, Evans semblait partager son point de vue au sujet des gamineries de la plupart des élèves. Les lèvres de la verte et argent s’étirèrent en un sourire un brin supérieur mais qui était totalement naturel. Elle n’y pouvait rien si elle donnait une mauvaise impression aux gens.

    « Je ne sais pas si enchanté est le terme que j’aimerai employer mais rencontrer une personne un brin sensée n’est jamais désagréable. Je me nomme Larssina Clound. »

    Son regard clair se replongea assez vite sur son livre. Sa vitesse de lecture était un brin impressionnante mais il fallait bien un domaine où elle soit douée après tout. Tout en tournant lentement les pages, l’adolescente chercha comment répondre à l’autre partie de la phrase de son ainée. Lorsque la réponse lui vint, sa tête ne se redressa pas et son ton était un brin sombre, pas tellement optimiste. Larssina l’était pourtant. Mais pas avec cette histoire.

    « J’ignore même s’ils cesseront le jour où quelqu’un perdra la vie. Faire la guerre est commun chez les hommes, ils ne savent plus s’arrêter pour converser. Pire encore, plus personne n'est capable poser son arme pour écouter la moindre vérité. »


    Ce qui lui semblait décevant. Certes, faire souffrir quelqu’un était quelque chose que Larssina avait déjà fait mais, généralement, elle préférait assommer avec un cognard plutôt que de placer la personne sous la torture d’un sortilège impardonnable. Son frère et sa sœur les connaissaient bien, elle se refusait à apprendre à les maîtriser. De toute façon, si un jour il lui fallait défendre sa propre vie, l’androgyne savait que cela viendrait tout seul et qu’une fois l’éclat de lumière verte dispersé elle serait la seule encore debout. C’était juste évident dans son esprit. Ses traits se détendirent doucement lorsque Evans lui demanda ce qu’elle lisait. Quitte à avoir une conversation, autant qu’elle soit vivante, n’est-ce pas ?

    « Un homme venant d’une famille pure se retrouve dénué de ses pouvoirs et se fait traquer par sa propre famille qui le met en pièces. »


    Il n’y avait qu’elle pour lancer ce type de résumé sur un ton détaché. Il faut dire aussi que ce type d’ouvrage exprimait parfaitement la stupidité et l’acharnement des familles dites-pures. Même si elles étaient, de façon évidente, supérieures aux autres.

    « Si jamais converser avec une rouge et or me dérangeait, jamais je ne me serais assise en ce lieu. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un peu de solitude [PV LARSSINA]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un peu de solitude [PV LARSSINA]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEVICORPUS :: CHAPITRE TROIS; Welcome to Poudlard :: ▬ Le troisième étage ▬ :: » Salle des Trophées-